POSSFR Chap 7

De Framalang Wiki.

(Publications et développement quotidien)
(Planifier les publications)
L'un des domaines dans lequel les projets Open Source diffèrent historiquement des projets propriétaires est celui de la planification des publications. Les projets propriétaires ont en général des dates butoirs bien définies. Parfois parce qu'on a promis aux clients une mise à jour à une date précise, parce que la nouvelle version doit être coordonnée avec d'autres actions liées aux marketing ou parce que les partenaires financiers qui ont investi dans le projet demandent à voir des résultats avant de s'engager plus en avant. Les projets de logiciels libres, d'un autre côté, étaient encore récemment motivés principalement par l'« amateurisme » pris dans son sens le plus littéral : les développeurs écrivaient simplement par plaisir. Personne ne ressentait l'obligation de livrer le produit avant que toutes les fonctionnalités ne soient prêtes et d'ailleurs pourquoi auraient-ils dû le faire ? Ce n'était pas comme si l'emploi de quelqu'un était en jeu.
L'un des domaines dans lequel les projets Open Source diffèrent historiquement des projets propriétaires est celui de la planification des publications. Les projets propriétaires ont en général des dates butoirs bien définies. Parfois parce qu'on a promis aux clients une mise à jour à une date précise, parce que la nouvelle version doit être coordonnée avec d'autres actions liées aux marketing ou parce que les partenaires financiers qui ont investi dans le projet demandent à voir des résultats avant de s'engager plus en avant. Les projets de logiciels libres, d'un autre côté, étaient encore récemment motivés principalement par l'« amateurisme » pris dans son sens le plus littéral : les développeurs écrivaient simplement par plaisir. Personne ne ressentait l'obligation de livrer le produit avant que toutes les fonctionnalités ne soient prêtes et d'ailleurs pourquoi auraient-ils dû le faire ? Ce n'était pas comme si l'emploi de quelqu'un était en jeu.
-
PAUSE
+
De nos jours, de nombreux projets libres sont financés par de grands groupes et sont donc de plus en plus influencés par la culture d'entreprise et ses dates butoirs. C'est positif à bien des égards, mais cela peut créer des conflits entre les priorités des développeurs rémunérés et celles des bénévoles. La question de la date de publication et de son contenu cristallise souvent ces divergences. Les développeurs salariés, sous pression, voudront naturellement choisir une date pour la prochaine version et souhaiteront que l'activité de chacun s'aligne dessus. Mais les priorités des volontaires peuvent être bien différentes, peut-être souhaitent-ils achever des fonctionnalité ou quelques tests, ils estimeront donc que la sortie peut attendre.
-
De nos jours, de nombreux projets libres sont financés par de grands groupes et sont donc de plus en plus influencés par la culture d'entreprise et ses dates butoirs. C'est positif à bien des égards, mais cela peut créer des conflits entre les priorités des développeurs rémunérés et les bénévoles. La question de la date de publication et de son contenu cristallise souvent ces divergences. Les développeurs salariés, sous pression, voudront naturellement choisir une date pour la prochaine version et souhaiteront que l'activité de chacun s'aligne dessus. Mais les priorités des volontaires peuvent être bien différentes, peut-être des fonctionnalités qu'ils veulent terminer ou quelques tests qu'ils veulent mener à bien, et estimeront donc que la sortie peut attendre.
+
Seuls la discussion et le compromis permettent de résoudre ce genre de problème. Mais vous pouvez limiter la fréquence et l'importance des frictions en dissociant version future et date de sortie. Essayez d'orienter la discussion sur les versions à court et moyen terme et sur les fonctionnalités que ces dernières devraient incorporer. N'avancez pas encore de date, sauf pour donner un ordre d'idée et encore avec une grande marge d'erreur [23]. Une fois les évolutions déterminées les discussions autour de chaque version sont plus cadrées et seront donc moins sujettes à controverses, la maîtrise du futur est primordiale. Vous créez en même temps une certaine inertie à vaincre pour proposer de nouvelles fonctionnalités ou complications. Si le périmètre d'une version est bien défini il appartient à celui qui propose l'élargissement de le justifier, même si la date de publication n'a pas encore été fixée.
-
 
+
-
Il n'existe pas de solution générique à ce problème, sauf évidemment la discussion et le compromis. Mais vous pouvez limiter la fréquence et l'importance des frictions en dissociant l'idée d'une version future de sa date de sortie. Essayez d'orienter la discussion sur les versions à court et moyen terme et sur les fonctionnalités que ces dernières devraient incorporer. N'avancez pas encore de date, sauf pour donner un ordre d'idée et encore avec une grande marge d'erreur[23]. En fixant l'ensemble des fonctionnalités suffisamment tôt vous réduisez la complexité des discussions centrées sur chaque version particulière et donc vous améliorez votre maîtrise du futur. En même temps vous créez une certaine inertie que devra vaincre une personne voulant élargir la définition d'une version en ajoutant de nouvelles fonctionnalités ou complications. Si le périmètre d'une version est bien défini, il appartient à celui qui propose l'élargissement de le justifier, même si la date de publication n'a pas encore été fixée.
+
 +
PAUSE
Dans sa biographie en plusieurs volumes de Thomas Jefferson, « Jefferson et son temps », Dumas Malone raconte comment Jefferson a dirigé la première réunion tenue pour décider de l'organisation de la future Université de Virginie. L'université était au départ une idée de Jefferson, mais (comme c'est le cas partout, pas uniquement dans les projets libres) beaucoup d'autres personnes se sont jointes au projet rapidement, chacun avec ses propres intérêts et son propre agenda. Lorsqu'ils se sont réunis la première fois pour débroussailler le terrain, Jefferson s'est présenté avec des plans architecturaux méticuleusement préparés, un budget détaillé pour la construction et le fonctionnement, une proposition de cursus et les noms de professeurs qu'il voulait faire venir d'Europe. Personne d'autre dans l'assemblée n'était de loin aussi bien préparé, le groupe a donc dû s'en remettre à la vision de Jefferson et finalement l'université a été créée pratiquement selon ses plans. Le fait que le coût de la construction ait largement dépassé le budget et que beaucoup de ses idées n'aient finalement pas fonctionné (pour diverses raisons), étaient certainement prévus par Jefferson. Son but était stratégique : se présenter devant l'assemblée avec quelque chose de si solide que tous les autres devraient se limiter au  rôle de consultant et de proposer de simples modifications. Il s'assurait aussi que le projet se déroule comme il le souhaitait dans les grandes lignes et le planning qu'il avait imaginé.
Dans sa biographie en plusieurs volumes de Thomas Jefferson, « Jefferson et son temps », Dumas Malone raconte comment Jefferson a dirigé la première réunion tenue pour décider de l'organisation de la future Université de Virginie. L'université était au départ une idée de Jefferson, mais (comme c'est le cas partout, pas uniquement dans les projets libres) beaucoup d'autres personnes se sont jointes au projet rapidement, chacun avec ses propres intérêts et son propre agenda. Lorsqu'ils se sont réunis la première fois pour débroussailler le terrain, Jefferson s'est présenté avec des plans architecturaux méticuleusement préparés, un budget détaillé pour la construction et le fonctionnement, une proposition de cursus et les noms de professeurs qu'il voulait faire venir d'Europe. Personne d'autre dans l'assemblée n'était de loin aussi bien préparé, le groupe a donc dû s'en remettre à la vision de Jefferson et finalement l'université a été créée pratiquement selon ses plans. Le fait que le coût de la construction ait largement dépassé le budget et que beaucoup de ses idées n'aient finalement pas fonctionné (pour diverses raisons), étaient certainement prévus par Jefferson. Son but était stratégique : se présenter devant l'assemblée avec quelque chose de si solide que tous les autres devraient se limiter au  rôle de consultant et de proposer de simples modifications. Il s'assurait aussi que le projet se déroule comme il le souhaitait dans les grandes lignes et le planning qu'il avait imaginé.

Version du 11 mai 2009 à 07:03

Outils personnels